Sandrine.JPG

Sandrine
 

scroll

«De crises en t’aime, le rire dans chaque souvenir»

Compagne

 

Fragile dans son palais d’argile

Chamane courtisane

Fleur de l’âge en marge

Sorcière en veine sans peine

Les ailes en dentelle

Vaillante impatiente

Intemporelle et mortelle

Athlète obsolète

Femelle aux mamelles

De bouts en bouts

De boue debout

Fidèle sensuelle

Lune à la source du sang tari

Parcelle pulsionnelle

Mère et femme multiple

Raccord et pas d’accord

La larme au gout de ciel

Forte sans effort

Inépuisable et éternelle

Muse qui s’amuse

Pucelle intemporelle

Carcasse qu’un rien tracasse

Sphère cruelle

La Force en poche et…

le vent du nouveau célèbre entre mes bras. La terre originelle bruisse au centre de mes cuisses. Adieu jeunesse adorée, je me souviens de mon visage avant qu’il n’y aie le monde. Poitrine en rire à fleur de cœur ouvert, dénudée.

Je me colle a la peau au gout de celle, là et mienne, bouleversée, abandonnée sous les baisers parfumées, caressée, repoussée, abondamment aimée, ridée, sans fin renouvelée et incessamment troublée. De crises en t’aime, le rire dans chaque souvenir.

Et si je lui parlais d’amour, allez viens…VIS !